Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Effectuer un service 1,5 fois plus long devrait rester le critère pour être accepté comme civiliste. Le Conseil fédéral a rendu ce mercredi cette décision de principe. Face aux pressions du Parlement, il entend toutefois prendre des mesures pour éviter une pénurie de soldats.
Depuis le 1er avril 2009, la preuve par l'acte suffit pour être admis au service civil. Il n'est plus nécessaire de passer un examen de conscience. Il faut uniquement expliquer que, pour des motifs de conscience, on ne souhaite pas faire le service militaire et qu'on est prêt à effectuer service plus long.
Résultat, le nombre de demandes pour le service civil a quintuplé. En un an, 8756 requêtes ont été enregistrées, alors que la moyenne était de 1200 à 2000 par année auparavant.
Ce qui n'a pas manqué d'inquiéter le Parlement. Dans des motions, il au demandé une révision de la loi pour éviter que cette floraison de requête ne mette en danger l'obligation générale de servir sous les drapeaux et la stabilité des effectifs de l'armée.
Rapport à l'appui, le gouvernement ne juge pas nécessaire de modifier la loi pour l'instant. Il n'en convient pas moins qu'il faut agir pour maîtriser l'engouement rapide pour le service civil.
Des mesures ont déjà été prises et portent leurs fruits. Désormais, celui qui dépose sa demande d'admission au service civil pendant une période de service militaire n'est plus libéré dans les jours qui suivent.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS