Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les Suisses dépensent beaucoup d'argent pour leurs animaux de compagnie. Mais ils économisent sur un poste: l'assurance. Seul un animal sur dix est assuré, alors qu'en Suède la proportion est de 77% pour les chiens et de 36% pour les chats, d'après comparis.ch.

Si les Suisses eux-mêmes sont souvent surassurés, à peine un propriétaire sur dix souscrit une assurance pour son chien ou son chat, souligne le comparateur en ligne mardi dans un communiqué. Les vétérinaires contactés par l'ats confirment qu'ils ne soignent que très rarement un animal au bénéfice d'une assurance.

Pourtant, les amateurs dépensent environ 1,5 milliard de francs par an pour leurs amis à poils, selon les chiffres de l'Office fédéral de la statistique (OFS) repris par comparis. Et 40% de cette somme, soit 600 millions de francs, sont consacrés aux frais vétérinaires: vaccins, vermifuges, opérations... La facture peut vite grimper.

Les assureurs proposent des tarifs standards. Si un chien s'est cassé la patte dans un accident, ils prennent à leur charge 2700 francs. Si un chat ingère un corps étranger, de 1000 à 2500 francs.

Les primes varient cependant beaucoup en ce qui concerne la franchise et la couverture. Pour un chat de 4 ans et demi, elles oscillent entre 60 et 360 francs, et pour un chien du même âge, entre 120 et 720 francs, d'après le comparateur en ligne bonus.ch.

ATS