Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

En 20 ans, 100 plaintes de pilotes ont été enregistrées pour des problèmes d'alimentation en oxygène dont seulement cinq cas d'hypoxie (archives).

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

Les F/A-18 utilisés par l'armée suisse n'ont connu que cinq cas de manque d'alimentation en oxygène du pilote depuis 2002. Le problème est pris au sérieux et des mesures ont déjà été prises, a rappelé vendredi le Département de la défense.

En 20 ans, 100 plaintes de pilotes ont été enregistrées concernant l'alimentation en oxygène, soit très peu comparé aux 100'000 heures de vol accumulées par les appareils, souligne le Département de la défense (DDPS) dans un communiqué. Cinq ont concerné des cas d'hypoxie, soit une diminution du taux d'oxygène dans le sang.

Ces annonces datent des années 2002, 2008, 2011, 2014 et 2016. Sur ces cinq cas, deux ont été qualifiés de graves, précise le DDPS. Chaque cas a fait l'objet d'une analyse des Forces aériennes.

Exercices sur simulateur

Plusieurs mesures ont été prises. Ainsi, une procédure supplémentaire de test a été mise en place, les instructions concernant le lavage des moteurs au terme d'un engagement prolongé des appareils à l'étranger ont été adaptées et une alarme supplémentaire a été intégrée.

Les pilotes ont aussi été sensibilisés à la thématique par un entraînement en chambre de décompression et des exercices particuliers sur simulateur. En outre, les Hornets de l'armée suisse sont stationnés dans des hangars, ce qui ménage les circuits d'oxygène des avions.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS