Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Comme attendu, Heinrich Schifferle a été élu à la présidence de la Swiss Football League.
Le vice-président du FC Winterthour succède à Thomas Grimm, qui était en poste depuis 2009 mais qui ne s'est pas représenté, après plusieurs affaires ayant égratigné son image ces derniers mois.
Schifferle est membre du comité de la SFL depuis 1999, dont il était le chef des finances depuis 2003. Trois "poids lourds" du football suisse ont également été élus au comité, le futur président de Bâle Bernhard Heusler, le président de Lucerne Walter Stierli et le délégué du conseil d'administration de Young Boys Ilja Kaenzig. Ils remplacent les sortants Alexandre Rey et Aniello Fontana.
Réunie en assemblée générale au Stade de Suisse, la SFL a par ailleurs rejeté une proposition émanant de Grasshopper et demandant l'arrêt systématique des matches au premier engin pyrotechnique actionné. La Ligue a préféré s'en tenir à son plan en trois axes: interdiction nationale de périmètre des stades avec obligation de se présenter à la police les jours de match, récolte uniformisée et accélérée des preuves lors de méfaits et meilleur accompagnement et accueil des supporters lors des déplacements.
La SFL a également maintenu la convention - refusée dans un premier temps en mai dernier - la liant avec le FC Vaduz, lequel pourra donc continuer d'évoluer en Challenge League, voire en Axpo Super League s'il obtient sa promotion.
La Ligue a finalement adopté une modification de son règlement d'octroi des licences, certainement poussée par les derniers événements autour de Neuchâtel Xamax. Désormais, tout changement de propriétaire d'un club ou toute augmentation de plus de 20% du budget prévu par un club devra faire l'objet d'une procédure "allégée" aboutissant, ou non, à une autorisation de participer au championnat.

ATS