Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

SIG Combibloc veut se faire coter à la Bourse suisse dans les "prochains mois" et espère ainsi lever quelque 1 milliard d'euros qui serviront notamment à réduire l'endettement du groupe (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

Le spécialiste des emballages aseptisés pour l'industrie alimentaire SIG Combibloc veut se faire coter à la Bourse suisse "dans les prochains mois", a annoncé lundi le groupe schaffhousois qui compte parmi les leaders mondiaux dans son secteur.

En faisant coter ses titres sur la place zurichoise, l'entreprise dirigée par Rolf Stangl compte lever un montant brut d'environ 1 milliard d'euros (1,1 milliard de francs) par l'émission d'autant d'actions nouvelles. Les titres aux mains des actionnaires existants et de la direction peuvent également être placés.

Les liquidités récoltées auprès des investisseurs serviront principalement à réduire l'endettement du groupe, qui a réalisé sur les douze derniers mois (à fin juin) un chiffre d'affaires de 1,7 milliard d'euros et un bénéfice brut d'exploitation (Ebitda) ajusté de 480 millions, a précisé SIG dans un communiqué.

Numéro deux derrière Tetra Pak

Les actionnaires devraient recevoir en 2019 un dividende total d'environ 100 millions d'euros. La direction table à partir de l'année prochaine sur un taux de redistribution entre 50% et 60% du bénéfice net ajusté.

"L'entrée en Bourse programmée est la prochaine étape naturelle dans notre stratégie de croissance", a indiqué M. Stangl dans le communiqué. "Nous voulons continuer à lancer sur le marché des produits innovants, nous renforcer sur les marchés où nous sommes présents et développer de nouveaux débouchés", a-t-il ajouté, soulignant la future politique de dividende "attrayante".

SIG Combibloc, dont le siège est à Neuhausen am Rheinfall, a été fondée en 1853 et emploie 5000 personnes. L'entreprise est spécialisée dans la construction de machines de remplissage, les emballages et les systèmes de fermeture pour les emballages alimentaires, notamment les boissons.

Nommée Schweizerische Waggon-Fabrik lors de sa création au 19e siècle, l'entreprise a ensuite été rebaptisée Schweizerische Industrie-Gesellschaft (SIG). Hormis les wagons, la société a également construit des remontées mécaniques et des trams. Elle a ensuite fabriqué des armes, notamment les fusils d'assaut 57 et 90 de l'armée suisse.

Aujourd'hui, elle compte parmi ses clients des géants comme Pepsico, Danone, Candia, Lactalis, Nestlé et Unilever.

Quelque 1150 machines de remplissages sont actives dans une soixantaine de pays. Ces dernières ont rempli quelque 35 milliards de récipients sur les 12 derniers mois.

La société revendique la position de numéro deux mondial, derrière le géant suédois Tetra Pak, avec une part de marché de 25% dans la région Europe, Moyen-Orient et Afrique, de 17% en Asie-Pacifique et de 16% aux Amériques.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS