Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Muet depuis le 8 novembre dernier, Breel Embolo a bien choisi son heure pour frapper à nouveau. L'international a été le grand artisan du succès 2-0 du FC Bâle devant les Young Boys.

Embolo a ouvert le score de la tête sur un centre de Bjarnasson juste après la reprise. Au bout du temps additionnel, il délivrait une passe décisive pour Renato Steffen qui ne s'est pas fait prier pour crucifier son ancienne équipe. Ce succès procure au FC Bâle un avantage sur son dauphin que ne renierait pas le PSG: 17 points !

Il n'y avait pourtant pas un tel écart sur la pelouse du Parc Saint-Jacques. Jusqu'à la dernière seconde, les Young Boys ont menacé la cage de Vaclik. Mais comme le 25 octobre dernier dans cette même enceinte où ils s'étaient incliné 1-0 sur un but d'Embolo, les Bernois n'ont pas été accompagnés par la réussite. Comme s'ils ne réussiront jamais à se débarrasser de cette étiquette d'éternel loser qui leur colle à la peau depuis des décennies.

Les résultats de dimanche: Lugano - Sion 0-6 (0-3). Thoune - Grasshopper 2-1 (0-0). Bâle - Young Boys 2-0 (0-0). Classement: 1. Bâle 25/62. 2. Young Boys 26/45. 3. Grasshopper 26/41. 4. Sion 25/34. 5. Lucerne 26/33. 6. Thoune 26/33. 7. St-Gall 25/30. 8. Zurich 26/28. 9. Lugano 25/24. 10. Vaduz 26/21.

ATS