Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le patron du groupe français Saint-Gobain s'efforce de dissiper les rumeurs selon lesquelles la reprise de la société zougoise de spécialités chimiques Sika pourrait nuire à cette dernière. Il s'est exprimé samedi dans la presse alémanique.

Dans une interview au "Tages-Anzeiger" et au "Bund", André de Chalendar assure que la croissance de Sika est dans l'intérêt de Saint-Gobain. M. de Chalendar annonce dans l'édition de samedi des quotidiens alémaniques d'"importantes synergies" entre les deux entreprises. Elles "vont profiter à 84% des actionnaires" de Sika, promet-il.

Cette part du capital du groupe zougois est détenue par des actionnaires publics. Les 16% restants, qui réunissent plus de la moitié des voix, appartiennent à la famille fondatrice Burkard-Schenker qui souhaite vendre sa participation à Saint-Gobain pour un montant de 2,75 milliards de francs.

La direction générale de Sika et une partie du conseil d'administration s'opposent avec vigueur à la transaction. Le dossier se trouve toujours au point mort, avec des fronts qui tendent à se durcir.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS