Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La disparition de Simone Veil, à 89 ans, a suscité une pluie d'hommages unanimes, en France et en Europe (archives).

Keystone/AP dapd/HENNING KAISER

(sda-ats)

Simone Veil, figure éminente de la vie politique française, rescapée de la Shoah, reposera avec son époux au Panthéon, nécropole laïque des "grands hommes" français, a annoncé le président Emmanuel Macron. La France lui a rendu un hommage national émouvant mercredi.

"J'ai décidé, en accord avec sa famille, que Simone Veil reposerait avec son époux au Panthéon" pour lui témoigner "l'immense remerciement du peuple français à l'un de ses enfants tant aimés", a déclaré le chef de l'Etat dans son éloge funèbre prononcé dans la cour d'honneur des Invalides à Paris.

Symbole du combat pour l'émancipation féminine, elle sera seulement la cinquième femme (contre 76 hommes) à être honorée dans ce "temple" de la République situé à Paris. "Vous avez, Madame, prodigué à notre vieille nation des dons qui l'ont faite meilleure et plus belle", a souligné M. Macron devant le cercueil simplement recouvert du drapeau tricolore.

"Vous avez jeté dans nos vies cette lumière qui était en vous et que rien ni personne n'a pu jamais vous ôter. Les Français l'ont su, l'ont compris. Votre grandeur fit la nôtre", a-t-il ajouté.

Toujours du côté des faibles

M. Macron a aussi souligné que ses victoires au profit des plus faibles devaient toujours être défendues. Il a évoqué les souffrances qu'a connues Mme Veil et "les victoires éclatantes qu'aucune autre qu'elle n'aurait pu remporter".

Saluant "la grandeur" de cette femme qui a mené "les combats du siècle" pour la légalisation de l'avortement et pour l'Europe, il a rappelé qu'elle avait eu raison avant l'opinion ou contre elle, et avait eu à subir "la haine venimeuse" et "les injures exécrables". "Les combats de Simone Veil ne sont pas des victoires acquises pour toujours", a dit M. Macron, déplorant que les libertés soient menacées dans trop d'endroits dans le monde, y compris en Europe.

Hommage ému de ses fils

Le chef de l'Etat a raconté qu'on lui avait confié que Simone Veil n'avait jamais exprimé d'hostilité envers l'Allemagne malgré sa déportation et le décès en camp de plusieurs de ses parents.

Avant le président de la République, les fils de Mme Veil, Jean et Pierre-François, ont dit leur amour et leur admiration. Jean Veil a souligné l'"ineffable miracle de charme qui n'a jamais disparu" malgré "le vécu d'une tragédie indélébile" et le "caractère célèbre et redouté" de sa mère, une "armure qui t'a permis de survivre à l'enfer".

Pierre-François Veil a cité des qualités de sa mère - "calme, douceur, délicatesse" -, les "outrages" proférés lors des débats au Parlement sur l'avortement et les "six millions de corps et de cendre qui recouvrent à jamais notre histoire".

Avec tout le gratin politique

Plusieurs chefs de gouvernement étrangers, dont le Belge Charles Michel, le Luxembourgeois Xavier Bettel et le Bulgare Boiko Borissov ont participé à cette célébration funèbre ouverte au public. La cérémonie a débuté peu après 10h30 et a duré une heure environ.

Bernadette Chirac y représentait son époux Jacques Chirac, tandis que Nicolas Sarkozy et François Hollande étaient présents, à l'instar de la quasi-totalité des premiers ministres français de ces dernières années.

A l'issue de la cérémonie, ponctuée par la Marseillaise, le cercueil a quitté la cour des Invalides, accompagné par le Chant des Marais, celui des déportés, en souvenir de l'internement de Simone Veil au camp d'Auschwitz-Birkenau.

Hommage en Europe aussi

L'ancienne ministre de la Santé et ex-présidente du Parlement européen est décédée vendredi à l'âge de 89 ans. Rescapée de la Shoah devenue femme d'Etat à la fibre humaniste, elle fut l'une des rares femmes engagées en politique dans les années 1970.

Membre du Conseil constitutionnel puis de l'Académie française, Simone Veil a inspiré le respect de la classe politique, jusque chez ses adversaires. Sa disparition a suscité une pluie d'hommages unanimes, en France et en Europe. Le Parlement européen à Strasbourg, tout comme les parlementaires français réunis en Congrès à Versailles, ont observé une minute de silence à sa mémoire lundi .

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS