Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga a parlé de fédéralisme dans un discours tenu mardi devant le Parlement éthiopien. Elle en a profité pour souligner les points communs entre la Suisse et le pays de la Corne de l'Afrique.

"La Suisse et l'Ethiopie présentent davantage de similitudes qu'on pourrait le penser de prime abord", a expliqué la ministre socialiste. Les deux pays se distinguent par leur diversité linguistique. L'Ethiopie compte, en effet, pas moins de 40 langues différentes.

Si elle recèle un potentiel énorme, cette diversité est aussi un défi, poursuit la cheffe du Département fédéral de justice et police (DFJP). A ses yeux, il s'agit de formuler des buts communs pour le bien de tous. En Suisse tout comme en Ethiopie, la solution du fédéralisme a permis d'en finir avec les guerres civiles et de les prévenir.

Limiter le pouvoir

Pour que le système fonctionne, il a besoin de compromis, précise la présidente de la Confédération. Cela implique la volonté de limiter le pouvoir, en particulier celui du gouvernement central.

Simonetta Sommaruga a également insisté sur l'importance de la liberté de la presse et de la société civile. Ces deux éléments forment le socle et la colonne vertébrale de la démocratie.

Economie et migration

La visite de travail de la ministre socialiste constitue un jalon important, au niveau des relations bilatérales des deux pays. Le potentiel de collaboration et de dialogue en matière d'économie, de migration et de développement s'en est trouvé confirmé.

Le discours de Simonetta Sommaruga conclut une visite de travail de trois jours en Ethiopie. Arrivée samedi, la responsable du DFJP a visité dimanche un camp de réfugiés à l'est du pays et donné le coup d'envoi à un projet de santé.

Lundi, la présidente de la Confédération s'est entretenue avec le premier ministre éthiopien Hailemariam Dessalegn. Elle a évoqué avec lui des questions de migration et de droits de l'homme.

Durant le séjour, il a aussi été question de possibles investissements économiques. De représentants de petites et moyennes entreprises (PME) actives dans les secteurs de l'économie verte et des technologies propres ("cleantech") ont accompagné la présidente de la Confédération durant son périple.

Simonetta Sommaruga a, par ailleurs, annoncé lundi que la Suisse allait accroître son aide à l'Ethiopie. Menacé par la famine, le pays de la Corne de l'Afrique recevra pour l'année en cours six millions de francs supplémentaires.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS