Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La chanteuse irlandaise Sinead O'Connor, surtout connue pour le titre "Nothing Compares 2 U", écrite avec Prince, la légende de la pop décédée en avril (archives).

Keystone/AP/ANTONIO CALANNI

(sda-ats)

La chanteuse irlandaise Sinead O'Connor s'est manifestée sur Facebook vendredi au lendemain de rumeurs selon lesquelles elle aurait menacé de se suicider. Ces bruits avaient mis en alerte la police de Chicago.

"Ce sont des conneries (de dire) que j'ai sauté d'un pont", a écrit Sinead O'Connor sur le réseau social, dénonçant des "rumeurs fausses et malveillantes". Selon des médias, un officier de police irlandais avait prévenu la veille ses confrères aux Etats-Unis que Sinead O'Connor menaçait de sauter d'un pont de Chicago, dans l'Illinois.

Mais la chanteuse de 49 ans explique sur Facebook qu'elle était "bien trop heureuse pour faire cela", tout en se réjouissant que le Royaume-Uni a décidé de quitter l'Union européenne. "L'Irlande n'appartient plus officiellement à la Grande-Bretagne!!!!", exulte l'Irlandaise.

Perdue et retrouvée

La chanteuse, surtout connue pour le titre "Nothing Compares 2 U", écrite avec Prince, la légende de la pop décédée en avril, avait fait l'objet d'un avis de recherche le mois dernier après être partie se promener en bicyclette. Elle avait été retrouvée saine et sauve dans un hôtel.

Objet de nombreuses polémiques au cours de sa carrière, l'artiste a notamment dit avoir été maltraitée par sa mère durant son enfance. Elle a aussi vivement critiqué l'Eglise catholique, qu'elle accuse de ne pas avoir protégé les enfants victimes d'abus sexuels.

Une violente polémique avait éclaté en 1992 quand elle avait déchiré à la télévision une image du pape Jean-Paul II dans l'émission américaine très regardée "Saturday Night Live". Elle avait peu à peu disparu du devant de la scène ces dernières années. Elle s'était toutefois essayée au reggae en 2005 sur son album "Throw Down Your Arms" après s'être installée un temps en Jamaïque et avoir exploré les croyances rastafari.

ATS