Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Singapour - Doris Leuthard a abordé vendredi avec le président de Singapour Sellapan Ramanathan (S.R. Nathan) le sort du tagueur suisse condamné à cinq mois de prison et à trois coups de bâton. Ce dernier ne pourra toutefois pas échapper à sa sentence.
La présidente de la Confédération a évoqué le sujet en marge de sa visite d'Etat d'une journée à Singapour. Doris Leuthard et S.R. Nathan étaient toutefois unanimes pour affirmer que les deux Etats avaient une vision différente des choses.
Le tagueur a enfreint la loi singapourienne et plaidé coupable, a reconnu Doris Leuthard. Puisque la cité-Etat n'est pas signataire de la Convention contre la torture, la peine est juste sur le plan légal, a-t-elle ajouté.
La ministre de l'économie a fait remarquer au président singapourien que la Suisse était opposée depuis longtemps aux châtiments corporels. "Nous souhaitons que Singapour revoie son droit pénal", a déclaré Doris Leuthard. Pour la présidente de la Confédération, l'affaire du tagueur n'est qu'un exemple parmi d'autres.
De la torture selon AmnestyLe citoyen suisse a été condamné fin juin par la justice de Singapour à cinq mois de prison et trois coups de bâton. Ce consultant informatique de 32 ans s'était introduit illégalement dans un dépôt de métro et avait peint des graffitis sur une rame.
Les sévères lois de la cité-Etat prévoient au minimum trois coups de bâton en plus d'une peine de prison pour les cas de vandalisme. Les coups donnés avec un bâton en bois peuvent laisser des cicatrices. Amnesty International qualifie cette pratique comme de la torture.
La visite de travail effectuée par la présidente de la Confédération visait cependant en premier lieu à consolider les bonnes relations qui lient depuis de longues années la Suisse et Singapour.
Pas de G20Outre le président S.R. Nathan, Doris Leuthard a également rencontré les ministres des finances et du commerce. Les discussions ont porté pour l'essentiel sur les relations économiques bilatérales et la situation financière mondiale.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS