Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un incendie a éclaté dans la nuit de lundi à mardi sur le site de Cridec à Eclépens (VD). Personne n'a été blessé.

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

Un incendie s'est déclaré mardi vers 02h30 dans l'entreprise Cridec, chargée du traitement de déchets spéciaux à Eclépens (VD). Le feu était sous contrôle à 05h30. Aucun blessé ni atteinte à l'environnement n'est à déplorer.

Le sinistre a touché un dépôt de produits, majoritairement des poudres inorganiques triées et conditionnées pour l'expédition. Un important dispositif de secours a été déployé, a communiqué la police cantonale mardi matin.

Les pompiers ont rapidement confiné le sinistre afin qu'il ne se propage pas. Personne ne se trouvait dans le bâtiment. Toutes les eaux d'extinction ont été retenues sur le site et aucun rejet ni à la STEP ni dans la Venoge n'a été constaté.

Enlever les déchets

La population n'a pas été mise en danger par les fumées dégagées et la circulation routière n'a pas été affectée. La problématique de l'évacuation des déchets se règle entre la Direction générale de l'Environnement (DGE) et l'entreprise.

"Le site est sécurisé. On est à l'étape de décompactage, de tri et d'enlèvement des déchets, ce de manière sécurisée pour les intervenants et l'environnement", a déclaré Sylvain Rodriguez, directeur de l'environnement industriel, urbain et rural à la DGE. Une opération qui va prendre toute la journée.

"La halle de stockage ouverte contenait 200 palettes de déchets spéciaux, avec la présence de différents produits chimiques. Lorsque l'on parle de déchets spéciaux, il s'agit forcément de matières dangereuses, pas banales", a relevé M. Rodriguez.

250'000 litres

"On a constaté que dans ces poudres, il y avait beaucoup de sel, de composés de magnésium. Des déchets qui ne sont pas facilement inflammables, mais, lorsqu'ils sont en présence d'un feu, ils l'alimentent. Des cartons ont également brûlé, dégageant beaucoup de fumée", a-t-il poursuivi.

Quelque 250'000 litres d'eau ont été utilisés pour éteindre le sinistre. Les eaux ont pu être retenues sur le site qui est très bien sécurisé, a noté M. Rodriguez. Le responsable a souligné que les conditions météo, avec un régime un peu ventilé, sans couche d'inversion, ont contribué à la dispersion des polluants.

Causes pas connues

Outre les pompiers, le sinistre a notamment nécessité l'engagement de huit patrouilles de gendarmerie, des spécialistes en matière d'incendie de la police de sûreté vaudoise, du Soutien sanitaire opérationnel et de l'État-major cantonal de conduite (EMCC).

Le procureur de service a été informé. L'instruction pénale visera à déterminer les causes de l'incendie.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS