Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La ville de Sion a obtenu le label "No-Littering" décerné par la Communauté d'intérêts pour un monde propre (IGSU). Il récompense les efforts entrepris pour réduire le volume de déchets abandonnés sur la voie publique. La commune poursuivra son engagement dans ce domaine (archives).

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

Les efforts de Sion en matière de gestion des déchets sont payants. La ville a obtenu le label "No-Littering" après être parvenue à réduire considérablement le fléau de l'abandon de déchets sur la voie publique.

Au premier semestre 2016, la voirie municipale avait récolté 38'500 tonnes de déchets sur la voie publique. Au premier semestre 2017, ce volume est passé à 31'235 tonnes, communique mardi la commune. L'engagement de la ville contre le littering porte ses fruits, estime la municipalité.

L'abandon de déchets sur la voie publique, ou littering, a un coût annuel estimé à 200 millions de francs en Suisse. Pour la ville de Sion, le ramassage de ces ordures coûte chaque année un million de francs et occupe une vingtaine d'employés de la voirie. Ces déchets sont essentiellement constitués de plats à emporter, boissons, journaux, prospectus et cigarettes.

Depuis plusieurs années, la ville de Sion lutte contre le littering: la sensibilisation et la prévention, la mise en place d'infrastructures de tri en suffisance, le nettoyage et aussi la répression sont les principales armes utilisées pour susciter une prise de conscience citoyenne.

La ville se dit satisfaite, dans son communiqué, de voir ses efforts récompensés. Les mesures prises jusqu'à présent seront poursuivies, précise-t-elle. Le label est délivré par la Communauté d'intérêts pour un monde propre (IGSU) à des communes et écoles qui s'engagent activement contre le littering. L'IGSU a délivré une cinquantaine de labels jusqu'à présent.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS