Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Six jours après la défaite de Bâle qui a provoqué les foudres présidentielles, l'heure est à l'apaisement à Sion. La victoire 2-1 contre Saint-Gall vient calmer le jeu.

Elle a été acquise sur une réussite de Vincent Sierro à la 83e minute qui a prolongé une reprise trop écrasée de son capitaine Salatic. Buteur pour la troisième fois en Super League alors qu'il n'a que vingt ans, le demi a libéré une équipe qui avait, sept minutes auparavant, connu l'infortune de concéder l'égalisation sur une frappe venue d'ailleurs d'Aleksic. Buteur sur coup-franc, le Serbe a marqué sur pratiquement la première frappe cadrée saint-galloise du championnat.

Ce match fut pratiquement à sens unique. Avant l'ouverture du score à la 32e de Bia sur un service de Carlitos, les Sédunois auraient, ainsi, pu bénéficier de deux penalties pour une faute sur Fernandes et une main d'Angha. Mais en ce début de saison, il y a les penalties que l'on siffle sans hésiter une seule seconde au Parc Saint-Jacques et les penalties que l'on ignore à Tourbillon. Pas sûr que Christian Constantin va apprécier très longtemps une telle approche de la part du corps arbitral.

Cette victoire, qui aurait pu être plus large sans les occasions en or galvaudées par Assifuah et Akolo, permettra au FC Sion de préparer sereinement la venue samedi prochain de Lausanne. Remplaçants à Bâle mais titularisés devant Saint-Gall, Sierro et Gekas méritent mille fois de jouer ce premier derby romand de la saison.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS