Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le pape François a célébré la messe dimanche à Manille devant une foule record de six millions de Philippins enthousiastes. Ceux-ci se sont reconnus dans son exaltation d'une foi populaire et ses dénonciations de la corruption et de la pauvreté.

Au quatrième jour de sa visite dans ce bastion catholique d'Asie, des millions de fidèles, enveloppés de ponchos de plastique colorés, avaient afflué très tôt pour assister à la messe au parc Rizal, en bord de mer. Une tempête tropicale était arrivée du sud, provoquant de fortes pluies.

Jorge Bergoglio a été follement acclamé par la foule très pieuse, chez qui trouve une résonance toute particulière la dénonciation par le pape du dévoiement des richesses, des inégalités sociales et des catastrophes climatiques. Certains brandissaient des statuettes de la Vierge ou du "Nino" ("petit Jésus") à bout de bras.

Etre des "missionnaires" en Asie

Le pape François, dont les prières étaient prononcées en anglais et en tagalog, a exhorté les Philippins à être des " missionnaires" dans toute l'Asie".

Plus de 80% des 100 millions de Philippins pratiquent un catholicisme extrêmement fervent, mais l'Eglise ne représente que 3,2% de la population de la région asiatique dans son ensemble.

Selon le cardinal de Manille Luis Antonio Tagle, le pape François lui a confié pendant le voyage qu'il voyait "l'Asie comme l'avenir de l'Eglise". François voudrait notamment que le christianisme se développe en Chine.

Le cardinal de Manille lui a répondu: "oui, s'il vous plaît, envoyez-nous!". "Tous les Philippins voudraient partir demain avec vous, mais pas pour Rome! Pour aller dans les périphéries, les bidonvilles, les prisons, les hôpitaux, le monde de la politique, des finances, des arts, des sciences, de la culture, de l'éducation et des communications", a ajouté l'archevêque charismatique de Manille, étoile montante du christianisme asiatique.

Ce pape "nous touche au coeur"

"Je suis prêt à être trempé pour François, à tomber malade pour lui. J'espère que ma foi va être renforcée après son message aux familles philippines", a témoigné de son côté May Dupaya.

Mafe Vival, qui était à la messe de Jean Paul II en 1995 au même endroit, estime qu'aujourd'hui "les Philippins sont plus religieux maintenant" et qu'"il y a une ferveur plus grande". Ce pape "nous touche au coeur. Dans ces moments on ne sent plus la faim", a-t-il ajouté.

Corruption et inégalités dénoncées

Lors de son séjour entamé jeudi et qui s'achève lundi matin, François a conquis les coeurs des Philippins en dénonçant les inégalités criantes, la corruption et les menaces contre l'environnement. Il a aussi rendu visite samedi aux victimes du cyclone Haiyan (7300 morts et disparus en novembre 2013) sur l'île de Tacloban.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS