Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des centaines de milliers de personnes se trouvent dans les camps de réfugiés rohingyas et environ 120'000 sont menacés par l'arrivée des pluies dans ce pays (archives).

KEYSTONE/AP/MANISH SWARUP

(sda-ats)

Il reste six semaines pour sauver des dizaines de milliers de Rohingyas qui sont menacés par l'arrivée des pluies dans les camps de réfugiés au Bangladesh. L'OIM, en charge de l'organisation de ces sites, a appelé vendredi à Genève les donateurs à agir d'urgence.

Près d'un million de Rohingyas qui ont fui les violences en Birmanie se trouvent dans ces camps. Au moins 120'000 sont confrontés à d'importants risques d'inondations et d'autres conséquences des intempéries, a rappelé devant la presse un porte-parole de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Parmi eux, 25'000 sont menacés par des glissements de terrain. Mais des centaines de milliers pourraient subir des difficultés supplémentaires si les routes deviennent impraticables et que les soins ne peuvent être garantis.

Or, il manque plus de 150 millions de dollars sur les plus de 180 millions demandés par l'organisation. Par ailleurs, seuls 9% de près d'un milliard requis par toutes les agences onusiennes ont été versés.

Sans davantage de financement, l'OIM ne pourra pas poursuivre la relocalisation des personnes menacées par les pluies ni ses efforts d'anticipation et de réponse à des désastres. De même, le matériel qui est attribué aux migrants pour des abris sera insuffisant.

L'organisation apporte aussi des soins directement à près de 80'000 personnes chaque mois. Elle soutient des partenaires pour atteindre davantage de réfugiés. Ces prestations ne pourront là non plus plus être maintenues et des décès qui pourraient être évités risquent d'augmenter. Notamment en raison de maladies comme le choléra, ajoute également l'institution.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS