Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Au cours de la dernière décennie, le nombre de personnes portant un casque de sports de neige n'a cessé de croître. De 16% durant l'hiver 2002/2003, cette proportion a grimpé à 76% en 2009/2010. Avec des disparités régionales: les Romands sont 64% à se protéger la tête, les Alémaniques 86%.
Les campagnes menées ces dernières années ont porté leurs fruits, se félicite mardi le Bureau de prévention des accidents (bpa) dans un communiqué. Si l'on considère uniquement les personnes résidant en Suisse, le taux de port du casque atteint 82%.
Le bpa note que la Suisse romande a du retard en la matière. A l'instar de la circulation routière, il s'avère nécessaire d'y intensifier les efforts de prévention, selon le bureau.
Le bpa souligne en outre qu'il ne faut pas seulement se protéger la tête. Près de la moitié des personnes accidentées sur les pistes se blessent aux genoux, aux jambes ou aux pieds. Or nombre de ces accidents pourraient être évités en faisant simplement vérifier ses fixations de ski par un professionnel.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS