Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Grâce aux nouvelles indemnités perçues pour ses services aux aérodromes régionaux et aux pays voisins, Skyguide a enregistré un résultat d'exploitation positif en 2011. Il a atteint 27,97 millions de francs alors qu'il était de -11,69 millions en 2010.

Skyguide a également profité d'une hausse du trafic aérien de 3,1%, indique la société suisse de contrôle aérien mercredi. Le chiffre d'affaires a progressé de 17%, passant de 364,86 millions à 427,18 millions de francs.

Les charges ont elles aussi augmenté de 6% pour atteindre 399,21 millions de francs. Cette hausse est due au fait que c'est désormais Skyguide et non plus la Confédération qui s'acquitte de la contribution annuelle à Eurocontrol, l'organisation intergouvernementale européenne pour la sécurité aérienne.

En 2011 a été mis en oeuvre le financement spécial de l'aviation. La Confédération a ainsi versé à Skyguide une première tranche du fonds de l'impôt sur les huiles minérales en guise de dédommagement des activités de contrôle aérien pour les aéroports régionaux.

La dette européenne pèse

Les clients de Skyguide ont profité d'une partie de ces recettes sous la forme d'une réduction des redevances d'approche aux aéroports de Genève et Zurich. Ces bons résultats vont également permettre de résorber peu à peu le déficit de 99 millions de francs accumulé ces dernières années.

Toutefois, Skyguide souligne que la force du franc face à l'euro a pesé sur l'entreprise. L'évolution est inquiétante pour 2012 et la société dit étudier les options pour permettre de limiter le recul des recettes. A cause de la crise de la dette européenne, Skyguide table sur un régression du trafic pour l'année en cours.

ATS