Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La société Snap, lancée en 2011 sous le nom de "Picaboo", est devenue célèbre par ses messages éphémères et ses filtres photographiques. Sa capitalisation boursière a fait de ses deux jeunes créateurs, Evan Spiegel (à droite) et Bobby Murphy, des multimilliardaires (archives).

KEYSTONE/AP/RICHARD DREW

(sda-ats)

L'action de Snap, la maison mère de la populaire messagerie mobile Snapchat, chutait à Wall Street mardi. Ses résultats au troisième trimestre ont déçu le marché.

Les revenus se sont élevés à 207,9 millions de dollars, en progression de 62%, mais sous les attentes moyennes (239,45 millions de dollars). La perte nette a atteint 443,2 millions de dollars, soit près de quatre fois plus qu'un an plus tôt.

Le titre perdait près de 16% à 12,72 dollars dans les échanges électroniques d'après-séance après la publication d'un chiffre d'affaires, qui a déçu les attentes des analystes et d'une perte qui s'est lourdement creusée.

Le nombre d'utilisateurs quotidiens (DAU) a atteint 178 millions, en légère hausse par rapport aux 173 millions du trimestre précédent et en progression de 17% sur an. Mais le ralentissement du rythme de progression semble inquiéter les investisseurs.

Le directeur général, Evan Spiegel, a annoncé que Snap avait entrepris de redessiner son application après avoir entendu dire depuis des années que Snapchat, où les messages peuvent être programmés pour disparaître en quelques secondes ou en quelques heures, était difficile à comprendre et à utiliser.

"Nous allons faciliter la découverte de la vaste quantité de contenus sur notre plate-forme qui, chaque jour, n'est pas découverte ou pas vue", a-t-il dit dans une déclaration écrite préparée pour une conférence téléphonique avec des analystes.

Recul

Le revenu moyen par utilisateur a, lui, progressé de 39% à 1,17 dollar mais le coût d'hébergement par utilisateur a aussi augmenté sur douze mois, passant de 64 cents à 68 cents. Les dépenses d'investissement ont aussi augmenté, passant sur un an de 17,2 à 25,9 millions de dollars.

Snap n'a cessé de reculer en Bourse après avoir approché les 28 dollars dans les jours suivant son introduction sur le marché en mars dernier. A la mi-juillet, le titre avait déjà connu une forte baisse après que la banque d'affaires Morgan Stanley a abaissé les prévisions de progression des revenus publicitaires.

Il avait également reculé après l'annonce de résultats pour le 2e trimestre décevants. La perte sur les neuf premiers mois de l'année s'établit désormais à 3,1 milliards de dollars.

Difficultés à convaincre

La société, lancée en 2011 sous le nom de "Picaboo", est devenue célèbre par ses messages éphémères et ses filtres photographiques.

Sa capitalisation boursière, qui avait dépassé 34 milliards de dollars lors de son introduction en Bourse faisant de ses deux jeunes créateurs, Evan Spiegel et Bobby Murphy, des multi-milliardaires, est depuis retombée à 18 milliards.

Comme Twitter, Snap peine à convaincre les marchés de sa capacité à transformer sa fréquentation en revenus, notamment par le biais de la publicité et des données vendues aux annonceurs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS