Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

De forts vents ont contraint mercredi Solar Impulse à interrompre son vol vers Ouarzazate, dans le sud marocain. Parti à 09h07 de Rabat, l'avion solaire a dû rebrousser chemin en milieu d'après-midi, soit après moins de huit heures de vol.

Le directeur de vol a décidé de regagner l'aéroport de Rabat en raison de conditions météo inattendues, explique Solar Impulse sur son site Internet. L'avion, qui avait survolé Casablanca et se dirigeait vers Marrakech, a rencontré des turbulences et des vents fluctuant autour de 40 noeuds, le double de ce qui était prévu. L'appareil faisait du sur place.

L'avion et le pilote, André Borschberg, ne sont pas en danger, a précisé le directeur de vol. Mais les forts vents ont retardé la progression de l'appareil vers sa destination finale, Ouarzazate. Si le vol avait été poursuivi, il aurait fallu neuf heures rien que pour atteindre Marrakech.

André Borschberg va continuer à prendre de l'altitude pour collecter suffisamment d'énergie en attendant de meilleurs conditions météo pour commencer sa descente vers Rabat. L'équipe travaille sur un nouvel itinéraire.

L'avion devrait atterrir vers minuit (heure suisse), a indiqué un communiqué de Solar Impulse. Avant le départ, il avait été souligné que les conditions climatiques seraient difficiles en raison de l'atmosphère désertique.

ATS