Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Solar Impulse 2 (SI2) survolait mardi la mer d'Arabie pour rallier l'Inde, deuxième étape de son tour du monde sans carburant. Plus de sept heures après le décollage, tout semblait se dérouler normalement pour l'avion solaire suisse.

L'appareil approchait des côtes indiennes, selon le site de la mission. Parti de l'aéroport du sultanat d'Oman, à 06H35 (03H35 suisses), il devait parcourir 1465 km en seize heures jusqu'à Ahmedabad, dans l'ouest de l'Inde.

Bertrand Piccard a simplement signalé sur Twitter: "Lorsque je me détends, je respire si lentement que cela déclenche l'alarme du cockpit". Plus tôt, le pilote vaudois avait écrit: "Nous espérons que les habitants de Mascate se rappelleront toujours qu'un avion solaire s'est posé chez eux".

Bertrand Piccard a relevé dans le cockpit André Borschberg qui avait assuré lundi avec succès la première étape de ce tour du monde sans précédent en reliant en treize heures et deux minutes Abou Dhabi, capitale des Emirats arabes unis, à Mascate.

Félicitations de Ban Ki-moon

L'avion solaire a reçu les encouragements du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon. Le diplomate sud-coréen a salué lundi les promoteurs du projet pour "leur audace et leur détermination (qui) vont nous propulser vers un avenir plus écologique".

Solar Impulse est "une source d'inspiration, afin de promouvoir un développement durable fondé sur l'innovation et les énergies renouvelables", a-t-il ajouté.

L'avion est propulsé par plus de 17'000 cellules solaires tapissant des ailes de 72 mètres, soit presque aussi longues que celles d'un Airbus A380. Mais le SI2, conçu en fibre de carbone, ne pèse que 2,5 tonnes, autant qu'un 4X4 familial, soit moins de 1% du poids de l'A380.

Le tour du monde, prévu en douze étapes, est l'aboutissement de douze années de recherches menées par MM. Borschberg et Piccard qui, outre l'exploit scientifique, cherchent à véhiculer un message politique sur la lutte contre le réchauffement climatique par la promotion de "nouvelles technologies vertes".

Vingt-cinq jours de vol effectif

Au total, l'appareil parcourra 35'000 kilomètres, à une vitesse relativement modeste (entre 50 et 100 km/h), en survolant deux océans. Cette circonvolution, à 8500 mètres d'altitude au maximum, prendra cinq mois, dont 25 jours de vol effectif, avant un retour à Abou Dhabi fin juillet/début août.

Après l'Inde, la Birmanie est la destination suivante, avant la plus longue étape du trajet: cinq jours consécutifs de vol pour un seul pilote chargé de rallier Nankin, en Chine, à l'archipel américain d'Hawaï, dans le Pacifique.

Au total, 130 personnes participeront à l'aventure: 65 accompagneront les pilotes autour du monde (dans le cadre de l'appui logistique) et 65 autres seront à Monaco, au centre de contrôle de la mission (météorologues, contrôleurs aériens et ingénieurs).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS