Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Soldats israéliens sanctionnés pour abus de grenade assourdissante

Les soldats israéliens emploient couramment des grenades assourdissantes pour disperser des groupes de Palestiniens qu'ils considèrent comme hostiles (image symbolique).

KEYSTONE/EPA/ABED AL HASHLAMOUN

(sda-ats)

L'armée israélienne a indiqué jeudi avoir envoyé en prison un soldat accusé d'avoir lancé gratuitement une grenade assourdissante sur des Palestiniens qui fumaient tranquillement la pipe en Cisjordanie occupée. Deux autres militaires ont été sanctionnés.

Une vidéo abondamment diffusée sur internet montre une jeep israélienne s'arrêtant à hauteur de quatre hommes, apparemment jeunes, assis au bord de la route. Les images proviennent d'une caméra de surveillance dans le village de Kafr Laqif, dans le nord du territoire palestinien, ont rapporté les médias.

Sur la vidéo dépourvue de son, le véhicule militaire repart au bout d'une dizaine de secondes et, alors qu'il s'éloigne, les Palestiniens se lèvent précipitamment et détalent. Une forte détonation et un nuage de fumée se produisent alors. Les jeunes ne paraissent pas avoir été blessés.

Dix jours de prison

"Les investigations ont établi que les agissements du sergent commandant la patrouille allaient à l'encontre des standards" de l'armée israélienne, a dit l'armée dans un communiqué qui évoque, sans autre précision, un incident survenu à Kafr Laqif.

Le sergent et deux soldats présents dans la jeep ont fait l'objet de mesures disciplinaires, dit-elle sans préciser les sanctions prises contre les deux soldats. Le sergent a été envoyé en prison pour dix jours, les soldats ont été assignés à leur base pendant sept jours, a précisé plus tard à l'AFP un porte-parole militaire.

Les soldats israéliens emploient couramment des grenades assourdissantes pour disperser des groupes de Palestiniens qu'ils considèrent comme hostiles lors de confrontations, fréquentes en Cisjordanie. Ces grenades produisent une déflagration assourdissante et un flash de lumière intense censés sidérer et effrayer les manifestants sans causer de blessure. Mal employées, ces grenades sont dangereuses.

Impunité dénoncée

Ce n'est pas la première fois que l'armée israélienne sanctionne des soldats pour manquement à ses règles. Un soldat est actuellement jugé sous l'accusation d'avoir achevé d'une balle dans la tête un assaillant palestinien alors qu'il gisait à terre, grièvement blessé et ne posant apparemment plus aucun danger, le 24 mars à Hébron (sud de la Cisjordanie).

Les Palestiniens et les organisations de défense des droits de l'Homme accusent cependant l'armée israélienne de faire bénéficier ses soldats d'une très large impunité, en dehors de quelques cas capturés en vidéo, comme celui de Hébron.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.