Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Washington - Le médecin-chef de l'armée américaine, le lieutenant-général Eric Schoomaker, s'est dit inquiet lundi de la surmédicalisation des soldats. Il soutenu que d'autres moyens de traitement devaient être étudiés, comme le yoga, la méditation ou l'acupuncture
"Nous sommes inquiets de la surmédicalisation" des soldats revenant d'Afghanistan et du Pakistan, a-t-il déclaré au cours d'une conférence de presse. Il a souligné que cela reflétait une tendance générale dans le pays à traiter d'abord les souffrances des soldats par des médicaments.
Le médecin-chef a ajouté être à l'origine d'un rapport sur la surmédicalisation dans l'armée, qui préconise le traitement des soldats revenant des zones de guerre par des voies alternatives.
Les ordonnances établies pour des médicaments contre la douleur et contre les troubles psychiques des soldats ont fortement augmenté depuis 2001, selon un article du Military Times publié en mars.
Par ailleurs, environ 15% des soldats américains ont dit avoir abusé des médicaments au cours du mois précédent, selon une enquête du Pentagone menée en 2008 et diffusée en décembre.
Les parlementaires américains ont par ailleurs pressé l'armée d'étudier la question d'un lien possible entre une augmentation des suicides parmi les soldats et une prise excessive de médicaments.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS