Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La tradition du "jass de l'évêque" a ressuscité mardi à Soleure. Après une interruption de six ans, l'évêque de Bâle Felix Gmür a disputé en début de soirée à l'hôtel de ville une partie de cartes avec les membres du gouvernement soleurois. Le résultat de la partie sera divulgué mercredi.

Cette rencontre informelle et ludique - et annuelle - avait cessé en raison de dissensions entre l'exécutif et le précédent évêque Kurt Koch. La dernière partie traditionnelle s'était tenue en 2006. Depuis, le climat s'est "réellement amélioré", selon la chancellerie soleuroise.

Le "jass de l'évêque" a été institué à la fin des années 1960 par le conseiller d'Etat soleurois Willi Ritschard - futur conseiller fédéral - et l'évêque de Bâle Anton Hänggi. Tous deux s'étaient connus durant leur service militaire. Le siège de l'Evêché de Bâle se situe à Soleure depuis plus de 180 ans.

ATS