Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le canton du Valais emboîte le pas aux Grisons et soutient l'initiative pour sauvegarder les mayens (archives).

KEYSTONE/ARNO BALZARINI

(sda-ats)

Le canton du Valais soutient l'initiative cantonale grisonne pour la sauvegarde des mayens. Le Grand Conseil a adopté jeudi une résolution pour emboîter le pas aux Grisons.

La problématique des raccards et des mayens est similaire dans les deux cantons, a déclaré Grégory Logean (UDC), co-auteur de la résolution. Certains de ces bâtiments agricoles ne sont plus utilisés. Les rendre habitables permettrait de les préserver.

La résolution a été largement suivie par le PDC dont certains représentants ont déposé une intervention similaire en début de session. Le PLR a fait entendre une voix discordante. Le gouvernement valaisan a déjà travaillé sur la question, a estimé Marie-Claude Ecoeur (PLR). Il n'y a donc pas à soutenir l'initiative grisonne.

Les auteurs de la résolution estiment pourtant que la marge de manoeuvre cantonale sera très réduite en la matière. Les mayens sont généralement situés hors de la zone à bâtir. Ils sont essentiellement de la compétence du canton qui devra appliquer strictement la loi fédérale sur l'aménagement du territoire.

Au vote, la résolution a été acceptée par 65 voix contre 22 et cinq abstentions. Le Valais fera ainsi valoir son droit d'initiative auprès de la Confédération en présentant un texte similaire à celui des Grisons.

ATS