Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Conséquence notamment de l'absence de catastrophes naturelles majeures, Swiss Re affiche une solide performance au premier trimestre 2012. Après avoir essuyé une perte de 665 millions de dollars un an plus tôt, le réassureur zurichois a dégagé un bénéfice net de 1,14 milliard de dollars (1,04 milliard de francs).

Les trois segments d'activité, soit les affaires classiques de réassurance, Reinsurance, les solutions destinées aux grandes entreprises, Corporate Solutions, ainsi que Admin Re, unité en charge de la gestion de portefeuilles fermés pour le compte d'autres assureurs, ont toutes contribué à l'excellent résultat, écrit vendredi la compagnie établie à Zurich. Le volume des primes a lui crû de 21,7% sur un an à 6,2 milliards de dollars

La performance a nettement dépassé les attentes des analystes. Interrogés par l'agence AWP, ces derniers tablaient en moyenne sur un bénéfice net de 664 millions de dollars (606,65 millions de francs) et des revenus de 5,55 milliards de dollars. Evoquant la suite de l'exercice, Swiss Re, qui confirme ses objectifs à moyen terme, s'estime bien positionné.

Catastrophes naturelles

Outre un niveau de catastrophes naturelles nettement inférieur aux attentes, Swiss Re a bénéficié de bons résultats techniques d'assurance ainsi que d'une bonne performance au niveau de ses investissements. Le ratio-combiné, soit les prestations versées et les frais généraux rapportés aux primes collectées s'est fortement amélioré à 84,9%, contre 163,7% à fin mars 2011.

Pour mémoire, Swiss Re a fortement souffert l'an passé des catastrophes naturelles qui ont secoué la région Asie-Pacifique, avec les tremblement de terre au Japon en mars ainsi qu'en Nouvelle Zélande le mois précédent. Ils étaient venus s'ajouter aux inondations en Australie.

ATS