Navigation

Solution provisoire pour l'accueil des Yéniches à Bienne et à Berne

Ce contenu a été publié le 06 mai 2014 - 17:29
(Keystone-ATS)

Les Villes de Bienne et de Berne mettent chacune un emplacement à disposition des Yéniches jusqu'à la fin du mois d'août. En proposant 50 places pour des caravanes, elles veulent contribuer à apaiser le climat et espèrent être suivies par d'autres communes.

Avec cette solution provisoire, les deux villes entendent donner au canton de Berne un peu de temps pour lui permettre de résoudre le problème lancinant du manque d'aires de séjour et de transit pour les gens du voyage. Elles attendent du gouvernement bernois qu'il remédie rapidement à ce problème.

La Ville de Bienne est prête à fournir aux gens du voyage suisses une aire de séjour pouvant accueillir au maximum 20 caravanes. L'emplacement retenu est le parking de l'ancien stand de tir des Champs-de-Boujean, terrain où ils peuvent déjà stationner mais seulement pour une durée d'une dizaine de jours. Cette offre est valable dès jeudi et jusqu'à fin août au plus tard.

Les autorités municipales bernoises mettent elles à disposition des Yéniches une aire de 3400 m2 qui peut abriter jusqu'à 30 caravanes. L'utilisation du site est réservée aux Yéniches, qui devront payer un loyer de 15 francs par jour et par caravane. Les autres groupes de gens du voyage n'auront pas le droit d'y accéder. Ce terrain est utilisé comme parking lors d'expositions et de foires.

Satisfaction des Yéniches

Le président et le porte-parole du Mouvement des voyageurs suisses, Mike Gerzner et Gérard Mülhauser, se sont dit satisfaits de l'offre faite par les exécutifs de Bienne et de Berne.

Un groupe de Yéniches occupe depuis une dizaine de jours l'ancien site de l'Expo.02 à Nidau. Ils devront avoir quitté cet emplacement d'ici à vendredi. Un délai qu'ils entendent respecter, selon Gérard Mülhauser. Ils font partie des gens du voyage qui avaient occupé illégalement le site de la Kleine Allmend à Berne avant d'en être chassés par la police.

Pour le Mouvement des voyageurs suisses, il faudrait en Suisse 40 aires de séjour et 80 aires de transit. Aujourd'hui, on en compte respectivement 15 et 45.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.