Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Istanbul - Le gouvernement fédéral de transition (TFG) est le seul rempart possible contre le chaos en Somalie, ont affirmé à Istanbul les représentants de 55 Etats. Ces derniers étaient réunis pour étudier les moyens de sortir de l'instabilité ce pays ravagé par deux décennies de guerre civile.
"La Conférence exprime son soutien entier au président Sheik Sharif Ahmed et aux institutions fédérales transitoires" somaliennes, ont souligné dans une déclaration commune les participants au sommet, organisé sous le patronage du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon.
Le très fragile TFG a été créé en janvier 2009 et est depuis soutenu à bout de bras par la communauté internationale. Ce gouvernement n'est présent que dans une petite partie de Mogadiscio, capitale contrôlée en majorité par les insurgés islamistes.
"La seule façon de rétablir la stabilité est de soutenir le gouvernement dans ses efforts de réconciliation et dans son combat contre l'extrémisme", avait déclaré M. Ban devant les délégations plus tôt dans la journée.
Les signataires de la Déclaration d'Istanbul - 55 pays européens, africains et du Proche-Orient principalement, et douze organisations internationales dont l'ONU, l'Union européenne, la Ligue arabe et l'Union africaine - ont insisté sur la nécessité d'aider au renforcement des capacités militaires du TFG.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS