Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le CICR a décidé de suspendre provisoirement ses distributions de secours à l'intention de 1,1 million de personnes en Somalie, a indiqué jeudi l'institution. Des cargaisons de vivres et de semences ont été bloquées dans des régions du centre et du sud de la Somalie.

"Cette mesure sera maintenue jusqu'à ce que nous recevions l'assurance des autorités qui contrôlent ces régions que les distributions se dérouleront sans entraves et que les secours pourront parvenir à tous ceux qui en ont besoin", a déclaré à Genève Patrick Vial, chef de la délégation du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) pour la Somalie.

Le CICR est l'une des rares organisations à fournir une assistance humanitaire dans ces régions. Les distributions, qui ont débuté en octobre, ont déjà permis de répondre aux besoins de plus de 1,1 million de personnes, malgré d'importants problèmes logistiques.

Accès bloqué

Mais, depuis mi-décembre, les autorités locales dans le centre et le sud de la Somalie bloquent la fourniture de vivres destinés à 240'000 habitants des régions du Moyen Shabelle et de Galgaduud, a expliqué l'organisation humanitaire.

Vivres et semences étaient destinés aux personnes les plus durement touchées par les effets combinés de deux décennies de conflit armé et de la grave sécheresse qui frappe la Somalie depuis octobre 2010.

Médecins sans frontières (MSF) avait également déclaré en début de semaine être confronté à de sérieuses difficultés pour acheminer son aide en Somalie, à la suite du meurtre de deux de ses employés à Mogadiscio, jeudi dernier, et de l'enlèvement de deux autres délégués dans les camps de réfugiés du nord du Kenya en octobre.

ATS