Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Médecins sans frontières (MSF) a confirmé vendredi la mort de deux de ses employés à Mogadiscio, un Belge et un Indonésien, victimes jeudi d'une fusillade dans les locaux de l'ONG dans la capitale somalienne. La police soupçonne l'agresseur, qui a été arrêté, d'être un autre employé de l'ONG récemment renvoyé.

La première victime, un coordinateur d'urgence belge de 53 ans, travaillait pour MSF depuis 2000; la seconde victime est un Indonésien de 44 ans, médecin pour l'organisation depuis 1998. Le Belge est décédé au cours de la fusillade, son collègue est décédé jeudi soir à l'hôpital. D'après un membre local de l'ONG, l'agresseur se serait disputé mercredi avec son employeur avant de revenir jeudi, armé.

"Les circonstances exactes de la fusillade ne sont pas encore claires," a cependant tempéré MSF. "Notre priorité est de prendre soin des personnes les plus affectées par cette tragédie, en particulier les familles et les collègues des victimes."

"MSF va délocaliser certains collaborateurs pour des raisons de sécurité," a poursuivi l'organisation. Mais MSF "reste engagé à poursuivre son travail humanitaire à Mogadiscio et dans le reste de la Somalie."

ATS