Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Mogadiscio - Les radios de Mogadiscio ont cessé de diffuser de la musique. Elles ont plié sous la pression de l'ultimatum d'un groupe d'insurgés islamistes radicaux, a rapporté l'Union nationale des journalistes somaliens (UNSOJ).
"Ce jour, nous assistons au musellement officiel des médias indépendants. Les radios locales ont arrêté de diffuser tout type de musique ou de chanson après l'expiration du délai donné par les islamistes", a déclaré Mohamed Ibrahim, un des responsables de l'UNSOJ.
"Nous dénonçons cette mesure comme une violation patente de la liberté d'expression (...) car d'ultimatum en ultimatum il n'y aura (bientôt) plus de médias indépendants dans ce pays", a-t-il mis en garde.
Le 3 avril, les insurgés islamistes radicaux du Hezb al-Islam, qui contrôlent quelques quartiers de la capitale, avaient interdit la diffusion de musique par les radios sous dix jours.
Les quatorze radios de Mogadiscio, qu'elles soient installées dans des zones contrôlées par les islamistes ou les forces gouvernementales, se sont conformées à cet ordre, par peur de représailles, a assuré l'UNSOJ .

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS