Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Francophonie a demandé dimanche "des sanctions ciblées" contre les auteurs de violences dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), en clôture de son 14e sommet à Kinshasa. Ses dirigeants se retrouveront en 2014 au Sénégal, qui a été préféré au Vietnam.

Les dirigeants francophones ont adopté plusieurs résolutions, notamment sur la crise au Mali et la RDC: ils ont appelé le Conseil de sécurité des Nations unies à "adopter des sanctions ciblées contre tous les responsables des exactions commises" dans l'Est de la RDC.

La résolution a fait l'objet de deux "réserves" de la part du Rwanda. Kigali refuserait un appel à "des sanctions ciblées" contre les responsables des exactions commises dans l'Est, selon des sources françaises. Le Rwanda rejetterait également l'appel de "poursuivre en justice" les auteurs de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité.

Critiques de Hollande

Le président français François Hollande a eu samedi à Kinshasa un entretien qualifié de "franc et direct" avec le président de RDC Joseph Kabila. Il a multiplié ces jours-ci les déclarations sur l'insuffisance de démocratie dans le pays, après les nombreuses fraudes constatées aux élections de 2011, et sur la situation "tout à fait inacceptable" des droits de l'homme.

Le président congolais a répliqué dimanche en affirmant que la RDC "est fière de la démocratie exercée dans ce pays. La RDC n'est pas du tout complexée par le niveau de démocratie, de liberté, de la situation des droits de l'homme".

Nord du Mali

Sur le nord du Mali, contrôlé depuis six mois par les islamistes, la Francophonie a salué l'adoption vendredi par l'ONU d'une résolution préparant le déploiement d'une force internationale, donnant 45 jours aux pays ouest-africains pour préciser leurs plans.

Elle a aussi appelé à la négociation avec toutes les parties maliennes "à l'exclusion des mouvements terroristes", tout en demandant à l'Union africaine et à l'ONU de répondre favorablement à la demande de Bamako pour une intervention.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS