Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Sondage: l'obligation de servir n'a plus les faveurs des Suisses

Berne - Le système militaire actuel ne convainc plus la population suisse. Selon un sondage publié dans "L'Hebdo", seuls 43,5% des Helvètes sont favorables à l'obligation de servir.
Cette étude, qui paraît le jour de la publication du rapport de politique de sécurité du Conseil fédéral, révèle que l'obligation de servir est désavouée aussi bien en Suisse romande (seulement 32,3% d'avis positifs) qu'outre-Sarine (47%).
Les femmes sont par ailleurs légèrement moins nombreuses à plébisciter le statu quo (40%) que les hommes (46,6%). Et seuls les plus de 50 ans soutiennent encore le système actuel (53,3%). Chez les 18-34 ans et les 35-49 ans, la conscription récolte 37,6% d'avis favorables.
La différence d'opinion la plus marquée provient de la tendance politique des sondés: 27,5% des électeurs de gauche, 48,2% des électeurs du centre et 62,2% de ceux de droite ne veulent pas de changement.
Du côté des alternatives, les personnes interrogées penchent à 39,7% pour l'instauration d'une armée de métier. La suppression de l'armée n'en convainc que 14,6%.
Ce sondage a été réalisé en mars par l'institut M.I.S Trend auprès de 604 citoyens dans toute la Suisse. La marge d'erreur est de 4%.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.