Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - La SSR va publier à nouveau les sondages de l'institut GfS, malgré le couac lors du vote sur les minarets. Elle avait suspendu leur diffusion dans l'attente d'une analyse externe. La SSR ne se sera privée des enquêtes GfS que pour une seule ronde de votations fédérales.
Une des explications apportées par GfS est que les partisans de l'initiative ont refusé d'avouer leur intention, soit en ne livrant pas le fond de leur pensée soit en donnant de fausses réponses, indique la SSR confirmant une information à paraître dimanche dans le "SonntagsBlick".
Claude Longchamp mettra en place un dispositif complémentaire, à la fois éditorial et méthodologique, en vue des sondages portant sur des dossiers sensibles, a précisé SSR SRG idée suisse.
Un premier examen indépendant portant sur la méthode a confirmé que le sondage précédant le vote sur les minarets du 29 novembre 2009 "avait été réalisé conformément aux standards internationaux et qu'il a utilisé toutes les connaissances aujourd'hui à disposition", a expliqué la SSR.
Une étude approfondie de l'Université de Zurich est en outre arrivée à la conclusion que les résultats du sondage ont été communiqués de façon nuancée. Or, dans près de la moitié de leurs comptes-rendus, les médias ne l'ont pas suffisamment expliqué selon les chercheurs, laissant entendre que l'issue du scrutin était acquise.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS