Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le géant japonais de l'électronique Sony va procéder à 10'000 suppressions d'emplois dans le monde d'ici à la fin de l'année, selon le quotidien économique japonais "Nikkei" de lundi. Cette réduction de postes découle de la restructuration de plusieurs activités.

Le cas échéant, cette diminution correspondra à environ 6% du personnel total employé par Sony à fin mars 2011 (168'200 salariés). Sony n'a pas confirmé cette information de presse.

Lors d'une table-ronde il y a quelques semaines, le nouveau PDG de Sony, Kazuo Hirai, avait indiqué qu'il fallait s'attendre à des décisions de cette nature, compte tenu de la nécessité de redresser le groupe qui redoute une perte nette annuelle de 220 milliards de yens (plus de 2,46 milliards de francs) et un déficit d'exploitation de 95 milliards de yens pour l'exercice clos le 31 mars dernier.

Cession d'activités

La moitié des postes en voie de suppression au Japon et à l'étranger découlera de la cession d'activités, a précisé le "Nikkei". Le reste résultera notamment de la nécessité de réduire les frais fixes.

Sony a décidé récemment de céder une filiale de produits chimiques qui fabrique des matériaux adhésifs ainsi que des films et disques optiques. Le transfert est prévu au cours du dernier trimestre 2012. Sony veut revoir de fond en comble sa chaîne d'approvisionnement et la structure de coûts associée.

ATS