Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le lancement d'un nouvel iPhone provoque une hausse importante des déclarations de sinistres. Des clients sont tentés d'échanger leur ancien smartphone contre un nouvel appareil, quitte à employer des moyens illégaux.

Il peut s'agir de fausses déclarations de vol ou de la destruction volontaire du modèle usagé, a souligné Allianz Suisse vendredi dans un communiqué. Les déclarations de sinistres augmentent d'environ 20% lors de l'arrivée d'un nouvel iPhone, a constaté l'assureur.

Les dommages pour le groupe se chiffrent en centaines de milliers de francs. Entre 2000 et 3000 appareils sont déclarés volés ou endommagés chaque année, explique Allianz Suisse.

Or, lors du passage de l'iPhone 3GS à l'iPhone 4, le chiffre était bien supérieur à la norme. Trop pour être le simple fruit du hasard, selon Patrik Howald, responsable des dommages matériels et patrimoniaux chez Allianz Suisse.

Difficile à prouver

L'assureur s'attend à une évolution semblable pour le lancement de l'iPhone 4S, sorti vendredi en Suisse, notamment en raison du coût de l'appareil de près de 700 francs. Le nouveau modèle suscite un fort engouement. Apple a vendu plus de quatre millions d'exemplaires de son nouveau modèle durant les trois premiers jours de vente dans le monde.

Afin de lutter contre la fraude à l'assurance, Allianz Suisse entend à l'avenir examiner plus attentivement les justificatifs d'achat ou les contrats d'abonnement lors d'annonces de sinistres. L'assureur envisage également l'option d'un échange contre un modèle identique. Il reste cependant très difficile de prouver une fraude dans un cas précis.

ATS