Au moins 23 personnes sont mortes mardi dans l'incendie d'une usine du nord de Khartoum, provoqué par l'explosion d'un camion-citerne contenant du gaz, a indiqué le gouvernement soudanais. Plus de 130 autres ont été blessées.

Une épaisse fumée noire s'est élevée dans le ciel durant l'incendie, tandis que le secteur a été bouclé par la police, selon des témoins. "L'explosion a été forte. Plusieurs véhicules garés à proximité ont aussi pris feu", a indiqué un employé d'une société voisine.

Selon les premières informations recueillies sur place, il manquait du matériel de sécurité dans l'usine, a rapporté le gouvernement. "Il y avait aussi des produits inflammables mal rangés, ce qui a permis la propagation du feu", a-t-il ajouté, précisant qu'une enquête avait été ouverte.

Les blessés ont été transportés vers plusieurs hôpitaux et des docteurs qui ne travaillaient pas ont été appelés en renfort, selon un comité de médecins constitué dans le cadre du mouvement de contestation ayant secoué le Soudan de décembre 2018 à août 2019.

L'ambassade indienne à Khartoum a indiqué sur son site que 50 ressortissants indiens étaient employés par l'usine et que certains d'entre eux figurent parmi les victimes, sans fournir de détails.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.