Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Khartoum - Dix-neuf jeunes musulmans ont été condamnés au Soudan à trente coups de fouet pour atteinte à la morale car ils avaient porté des vêtements féminins et mis du maquillage. Une amende leur a aussi été infligée.
Plusieurs accusés ont tenté de dissimuler leur visage aux 200 personnes venues assister à l'exécution de la peine. Ils n'avaient pas d'avocat et n'ont rien dit pour leur défense.
Selon le juge qui a présidé à leur procès, la police est intervenue lors d'une fête dont les 19 participants masculins dansaient "de manière efféminée", portant des vêtements de femme et du maquillage.
La presse soudanaise a décrit cette fête comme un "mariage homosexuel", mais la cour n'a pas évoqué de cérémonie.
Personne n'a osé prendre leur défense, a déclaré, sous le sceau de l'anonymat, un avocat présent au procès. "L'opinion publique et les médias les ont jugés et les avocats ont eu trop peur pour venir les défendre", a-t-il dit.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS