Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - La Suisse veut participer à la mission de l'ONU au Soudan (MINUS). Le Conseil fédéral a donné son aval à l'envoi de quatre observateurs militaires non armés pour superviser la mise en oeuvre de l'accord de paix.
Ils effectueront des fonctions de surveillance, compte-rendu de situation et médiation dans les situations tendues ou difficiles. L'ONU a demandé mi-mars à la Suisse de mettre à disposition deux observateurs militaires non armés. Anticipant de nouvelles demandes, le Conseil fédéral autorise l'envoi de quatre personnes au maximum.
Le 11 février 2009, le gouvernement avait donné un feu vert identique pour une participation de quatre observateurs à la mission commune de l'ONU et de l'Union africaine (MINUAD) au Darfour, à l'ouest du Soudan. Mais aucun observateur suisse n'a pu être engagé à ce jour, faute de visa.
La création d'une mission spéciale au Soudan a été décidée par le Conseil de sécurité des Nations Unies en 2005. Elle supervise la mise en oeuvre de l'accord de paix signé au début de cette année-là entre le gouvernement de Khartoum et l'armée de libération du Sud-Soudan après plus de 20 ans de guerre civile.
L'accord transforme le Soudan en Etat fédéral et confère une large autonomie au Sud-Soudan.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS