Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'ancien chef de la logistique de la police cantonale schwyzoise est soupçonné de commerce illégal d'armes et de munitions sur internet (photo symbolique).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

L'ancien responsable de la logistique de la police cantonale schwyzoise est soupçonné de trafic d'armes illégal sur internet. Il a été licencié avec effet immédiat. L'homme a été arrêté en février. Il a depuis été remis en liberté.

L'enquête a permis de mettre au jour des irrégularités dans l'acquisition de matériel. Le responsable de la logistique a été licencié avec effet immédiat en avril, a indiqué jeudi un porte-parole de la police cantonale schwyzoise. Il confirme ainsi des informations du Tages-Anzeiger et du Bund.

L'homme a d'abord été relevé de ses fonctions au mois de février après avoir été arrêté par la police judiciaire fédérale. Celle-ci le soupçonne d'être impliqué dans un trafic illégal d'armes et de munitions sur internet. Plusieurs perquisitions ont été effectuées par le Ministère public de la Confédération avec l'appui de l'Office fédéral de la police et de la police cantonale zurichoise.

Du bouton de pantalon aux armes

Jusqu'à présent, l'enquête n'a pas montré de lien direct avec le corps de police, a précisé le porte-parole de la police schwyzoise. Le chef de la logistique est responsable de toutes sortes d'achats, du bouton de pantalon au matériel de bureau, en passant par les armes et les munitions.

Le responsable de la logistique licencié n'était pas membre du corps de police et il n'occupait pas une position de cadre. Son poste a déjà été repourvu.

Le Ministère public de la Confédération a confirmé que l'homme a été libéré. Il n'y a plus de risque de collusion ou de fuite. Une procédure pénale a été ouverte contre lui pour vente d'armes, avec des personnes en Allemagne, et pour avoir transmis des informations de police internes.

Présomption d'innocence

Il est soupçonné de violations de la loi sur le matériel de guerre et de la loi sur les armes, d'entrave à l'action pénale et de violation du secret de fonction. La présomption d'innocence prévaut.

Le Ministère public de la Confédération est en contact avec les autorités de poursuite judiciaire en Allemagne. Une demande d'entraide judiciaire a été déposée. Selon le Tages-Anzeiger et le Bund, le responsable de la logistique de la police schwyzoise a été actif sur un forum internet lié aux armes.

L'arme utilisée lors de l'attaque d'un centre commercial près du stade olympique à Munich en juillet 2016 a été acquise sur ce forum. Neuf personnes avaient été tuées lors de cette attaque commise par un homme âgé de 18 ans qui s'est suicidé.

Le Ministère public constate que l'enquête sur cette attaque a montré que l'arme ne venait pas de Suisse. Les investigations ont également permis d'établir que l'arme n'a pas été fournie par l'ancien responsable de la logistique de la police schwyzoise.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS