Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sonova met un terme au conflit avec des investisseurs s'estimant lésés par l'affaire des soupçons de délits d'initiés survenue en mars 2011. Le fabricant zurichois de prothèses et appareils auditifs a signé avec ces derniers un accord extra-judiciaire les indemnisant à hauteur de 2,6 millions de francs.

Représentés par le cabinet spécialisé dans la défense des petits investisseurs Deminor, ces actionnaires lésés réclamaient pas moins de 26 millions de francs, a précisé l'entreprise établie à Stäfa. L'accord concerne l'ensemble des prétentions de ces actionnaires et ne comporte aucune reconnaissance d'une quelconque responsabilité juridique de Sonova dans l'affaire en question.

Le conflit a pour origine un avertissement sur résultat lancé à mi-mars 2011, alors que de hauts responsables de l'entreprise zurichoise avaient cédé dans les jours précédant cette information de gros paquets d'actions, avec à la clef de substantielles plus-values. L'affaire avait entraîné le départ avec effet immédiat du patron Valentin Chapero et du chef des finances Oliver Walker.

Alors président du conseil d'administration, le fondateur de l'ex-Phonak, Andy Rihs, avait lui quitté ses fonctions, tout en continuant de siéger en tant qu'administrateur de Sonova. M. Rihs avait contesté avoir commis une faute en cédant 300'000 titres pour 37,5 millions de francs afin de financer ses activités dans la production de vélos.

Dysfonctionnements reconnus

L'enquête interne réalisée par le numéro un mondial des prothèses auditives avait mis en lumière plusieurs dysfonctionnements. L'avertissement sur bénéfice aurait déjà dû être révélé une semaine auparavant, les chiffres des ventes de février étant connus début mars. Sonova aurait aussi dû interdire à ses collaborateurs de céder des actions ou des options dans un telle période.

Sonova s'était vu adresser début avril 2012 des commandements de payer pour quelque 26 millions de francs pour compenser des pertes liées à l'avertissement sur bénéfice tardif. Le fabricant avait fait opposition.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS