Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Prague - Barack Obama a assuré jeudi soir à Prague les dirigeants de onze pays d'Europe centrale et de l'Est qu'ils n'avaient pas été mis sur la touche. Il a donné ces assurances dans le contexte d'une amélioration des relations entre Washington et Moscou.
"Au cours de la discussion, M. Obama a surtout assuré que nous faisions toujours partie de l'espace euratlantique", a déclaré le premier ministre tchèque Jan Fischer lors d'un point de presse à l'issue de ce dîner informel organisé à la résidence de l'ambassadeur des Etats-Unis.
Selon la presse locale, M. Obama a souhaité à cette occasion assurer les pays de cette région du soutien de Washington. Cela, après avoir abandonné en septembre un projet de l'administration précédente de George W. Bush d'installer des éléments de son bouclier antimissile en Europe centrale.
Ce projet, qui a suscité de violentes protestations de Moscou, prévoyait d'installer une station radar en République tchèque, associée à dix intercepteurs de missiles en Pologne.
Plusieurs participants à la rencontre ont appelé dans ce contexte à la "transparence" et à "l'efficacité" des relations avec la Russie, ce que M. Obama a "naturellement confirmé", selon M. Fischer.
De son côté, la Maison Blanche a affirmé que lors du dîner, les dirigeants ont "exprimé l'opinion selon laquelle l'amélioration des relations entre Washington et Moscou a réduit les tensions et créé de nouvelles occasions pour eux d'améliorer leurs relations avec la Russie".
M. Obama a remercié les dirigeants pour leur participation et leurs "sacrifices" relatifs aux opérations de l'OTAN en Afghanistan. En outre, tous "se sont mis d'accord pour répondre concrètement au fait que l'Iran n'a pas rempli ses obligations internationales" en matière nucléaire, selon la même source.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS