Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des millions d'Asiatiques et d'Américains avaient les yeux rivés vers le ciel lundi à l'aube ou dimanche au crépuscule. Ils ont admiré avec enthousiasme la Lune masquer le Soleil, ne laissant qu'un spectaculaire anneau de lumière.

L'éclipse était visible lundi matin en Chine, à Taïwan et au Japon, s'étendant à travers le Pacifique sur un arc de 13'600 kilomètres jusqu'au Texas où elle pouvait être observée dimanche à une heure tardive.

Une éclipse annulaire se produit lorsque la Lune passe devant le Soleil, mais est trop loin de la Terre pour le masquer intégralement.

Des nuages dans une grande partie du sud-est de la Chine ont en revanche empêché une vision claire du phénomène. A Hong Kong des milliers d'individus se sont rassemblés sur le front de mer Victoria Harbour en espérant profiter du spectacle, mais une épaisse couverture nuageuse ne leur a laissé qu'un aperçu de moins d'une minute.

Soleil presque entièrement recouvert

Au Japon la visibilité était par contre meilleure: les habitants ont pu observer le spectacle, malgré un ciel un peu couvert. Il était entre 7h30 et 7h35 (00h30, heure suisse) quand "la Lune a mangé le Soleil", sous les yeux des salariés en route pour le bureau et d'enfants sur le chemin de l'école, tous arrêtés dans les rues de Tokyo pour regarder.

C'est la première éclipse de cette nature visible au Japon en 25 ans, et en 173 ans à Tokyo. C'est en outre la première fois en près d'un millénaire que ce mouvement astronomique peut être observé depuis une aussi large partie du Japon, de Kagoshima (sud-est) à Fukushima (nord-ouest).

A l'ouest des États-Unis, les passionnés misaient sur un ciel clair dimanche au coucher du soleil. Des milliers de personnes se sont ruées dans la petite ville de Kanarraville (350 âmes), dans l'Utah, l'un des meilleurs points d'observation en Amérique du Nord.

Plus à l'ouest, à Los Angeles, des curieux se sont réunis à l'Observatoire Griffith, surplombant la ville. Au milieu d'un ciel dégagé, la Lune devait couvrir 86% du diamètre solaire au point culminant de l'éclipse.

ATS