Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Spiez (BE) n'a pas voulu du chef des services secrets Markus Seiler

Le chef du Service de renseignement de la Confédération (SRC) Markus Seiler ne siégera pas au Conseil communal de Spiez (BE). Lors des élections dimanche, il a obtenu le résultat le moins bon des 28 candidats en lice pour siéger à l'exécutif de sa commune de domicile.

En cas d'élection réussie, Markus Seiler aurait eu à choisir entre son mandat politique et son poste de chef des services secrets. Les deux fonctions ne sont pas compatibles, avait préventivement annoncé le Département fédéral de la défense (DDPS) en octobre, lorsque la candidature avait été rendue publique.

A Spiez, personne ne comptait vraiment sur l'élection de Markus Seiler, qui lui-même n'avait guère d'ambitions. En fait, il s'agissait de soutenir le PLR dans sa tentative de maintenir son seul siège à l'exécutif, avait expliqué en octobre le président du PLR de Spiez, dont Markus Seiler est membre.

Les libéraux-radicaux ont gagné leur pari avec l'entrée au Conseil communal de Monika Lanz-Zehnder. Franz Arnold (PS) reste maire de la commune de l'Oberland bernois de 13'000 âmes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.