Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Triathlon - Le triathlon de Lausanne perd l'organisation des Championnats du monde de sprint et de relais.
Après deux éditions prometteuses en 2010 et 2011, les responsables lausannois n'ont pas pu boucler leur budget cette année en raison des difficultés économiques et de la hausse des exigences de la Fédération internationale (ITU).
"Il nous manque 300'000 francs", précise le président du comité d'organisation lausannois Claude Thomas, qui se dit "un peu frustré" et surtout très remonté contre l'ITU. "En 2011, la Fédération nous avait imposé une première augmentation de budget de 100'000 francs par rapport à 2010. Et pour 2012, elle nous réclamait encore 150'000 francs de plus. Nous préférons renoncer pour ne pas mettre en péril notre manifestation."
C'est Stockholm qui reprend le flambeau. Le triathlon de Lausanne continuera d'exister, mais sous une forme avant tout populaire avec les enfants et les adultes sur la distance olympique, plus un Championnat du monde militaire, le tout étalé sur deux jours les 25 et 26 août (2000 participants attendus).
L'ITU avait, il y a quelques années, elle-même demandé à Lausanne d'organiser les Mondiaux de sprint, un nouveau format sur une heure de course environ qu'elle entendait développer en vue d'en faire une discipline olympique. Siège du CIO, la ville était aux yeux de l'ITU le lieu idéal pour "booster" cette spécialité, explique Claude Thomas. Au final, ce dernier a l'impression que l'ITU a pris Lausanne pour une "vache à traire" et regrette que l'ITU ait annoncé sans concertation le choix de Stockholm. Mais Lausanne continuera de vivre avec la même équipe d'organisateurs.

ATS