Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Stephane Chapuisat a tapé dans le ballon rond avec des réfugiés sur la Place fédérale.

KEYSTONE/PETER SCHNEIDER

(sda-ats)

Le football rassemble: dans le cadre des Journées du réfugié, des personnalités suisses et des réfugiés se sont rencontrés samedi autour du ballon rond lors d'un tournoi sur la place Fédérale à Berne.

L'ancien joueur professionnel suisse Stéphane Chapuisat était notamment de la partie. Alors que l'année 2016 est placée sous le signe de l'Euro, les protagonistes des Journées du réfugié, comme l'Organisation suisse d'aide aux réfugiés (OSAR), se sont associés à des partenaires sportifs. La Swiss Football League (SFL) et plusieurs clubs professionnels du pays ont répondu présents.

Le projet vise à faciliter l'intégration des personnes réfugiées et admises provisoirement. "Dans ce tournoi, il n'y a que des gagnants. Les réfugiés et les clubs profitent tous deux de l'intégration grâce au football", selon Miriam Behrens, directrice de l'OSAR.

Journée mondiale

Anja Klug, du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, estime idéal "lorsque différentes cultures s'unissent sur le terrain pour former des équipes dans lesquelles les coéquipiers n'ont pas la même nationalité." Claudius Schäfer, directeur de la SFL, met en avant le rôle du football comme moteur d'intégration.

Les Journées du réfugié ont vu le jour en 1980 sur une initiative de l'OSAR et le 20 juin a été déclaré "Journée internationale de commémoration pour les réfugiés" par l'assemblée générale de l'ONU. Les églises de Suisse célèbrent le Dimanche des réfugiés des Eglises.

www.together2016.ch

ATS