Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Parti socialiste a maintenu dimanche le siège que lui disputait l'UDC au gouvernement saint-gallois. Fredy Fässler a remporté le 7e siège au Conseil d'Etat lors du second tour avec 52,1% des voix contre 47,9% à son adversaire UDC Michael Götte. La participation a atteint 31,6%.

La composition du gouvernement reste donc inchangée avec deux PLR, deux PDC, deux PS et un UDC. Le 11 mars dernier, les cinq ministres sortants et le libéral-radical Martin Klöti ont été élus au premier tour. Ce dernier succède à Karin Keller-Sutter, élue au Conseil des Etats en octobre dernier.

A cette occasion, M. Fässler avait manqué la majorité absolue de justesse, à 3000 voix près, devançant son adversaire UDC de quelque 6000 voix. Dimanche, il a réalisé près de 4000 suffrages de plus que son concurrent. Au premier tour, l'UDC avait déjà eu beaucoup de peine à maintenir le seul siège qu'elle détient depuis quatre ans, son ministre n'étant réélu qu'en 6e position avec un résultat ne dépassant que de 2000 voix la majorité absolue.

En Appenzell Rhodes-Intérieures, la Landsgemeinde a plébiscité dimanche le sans-parti Martin Bürki comme conseiller d'Etat en charge de la justice et de la police. Le siège laissé vacant par Melchior Looser était également visé par l'indépendante Ruth Corminboeuf-Schiegg.

ATS