Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lara Gut - Lindsey Vonn: 1-1. Ainsi pourrait se résumer l'étape de St-Moritz, où l'Américaine a remporté le super-G dominical au lendemain de la victoire de la Tessinoise en descente.

Les deux championnes ont également eu droit chacune à une frayeur dans les Grisons. Tandis que Lindsey Vonn a connu un gros déséquilibre samedi, qui l'a reléguée au 23e rang, Lara Gut a chuté dimanche. Trop directe sur une porte, la skieuse de Comano a commis une faute "classique" sur le ski intérieur, sans parvenir à se récupérer.

Elle a terminé sa course emberlificotée dans les filets de sécurité, desquels elle a pu sortir sans blessure, seule sa combinaison, déchirée au niveau de la cuisse, ayant fait les frais de cette chute.

Cette élimination ne va pas entamer la confiance de la Tessinoise, à neuf jours du début des championnats du monde de Vail/Beaver Creek (EU). Mais elle a le mérite de rappeler qu'une course de ski alpin se joue souvent sur un fil. Et d'autant plus pour une risque-tout comme Lara Gut. Reste donc à espérer pour elle que la réussite soit au rendez-vous dans le Colorado, où elle figurera parmi les grandes favorites sur une piste qu'elle affectionne.

Cela sera aussi évidemment le cas de Lindsey Vonn. Loin d'être fragilisée par son alerte de la veille, l'Américaine a fait une démonstration dimanche en super-G, suivant des trajectoires qu'elle est la seule à tenir avec sa puissance. Elle s'est offert sa 64e victoire en Coupe du monde, sa cinquième à St-Moritz.

Si le duel Gut - Vonn promet beaucoup aux Mondiaux, une troisième skieuse sera à surveiller de près en la personne d'Anna Fenninger. L'Autrichienne a aussi laissé une excellente impression dans les Grisons, terminant au 2e rang des deux courses. Cela lui a permis de revenir au classement général de la Coupe du monde sur la Slovène Tina Maze, très décevante pour sa part ce week-end, et qui ne compte plus que 184 points d'avance.

No 2 de l'équipe de Suisse en vitesse, Fabienne Suter a quitté St-Moritz avec un arrière-goût amer. Pas loin du podium samedi (5e), la Schwytzoise a manqué l'avant-dernière porte dimanche, alors qu'un nouveau top 5 lui tendait les bras. Ce n'est hélas pas la première fois que la skieuse de Sattel gâche une telle course cet hiver.

Derrière Lara Gut et Fabienne Suter, c'est quasiment le néant dans l'équipe de Suisse depuis la blessure de Dominique Gisin. Nadja Jnglin-Kamer a certes aussi brillé en descente (6e), où elle a profité d'un vent favorable. Mais le super-G a viré à la débâcle générale, avec Priska Nufer comme meilleure représentante helvétique au 21e rang.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS