Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Britannique Adam Yates (Orica) a remporté, légèrement détaché, la première victoire majeure de sa carrière, la Clasica San Sebastian, comptant pour le WorldTour, à Saint-Sébastien (Esp).

Il a devancé de 15 secondes au terme des 219 km le Belge Philippe Gilbert (BMC) et l'Espagnol Alejandro Valverde, 3e du dernier Tour de France et tenant du titre à la Clasica.

La course s'est achevée dans une certaine confusion. Yates a franchi la ligne d'arrivée... sans savoir qu'il avait gagné, et sans lever les bras. Il ne s'est réjoui qu'après avoir été informé par oreillette de sa victoire.

Le coureur s'était échappé dans une montée à 9 % de pente moyenne à 7 km de l'arrivée, le col du Bordako Tontorra. Il devient le premier Britannique à gagner cette épreuve.

Yates, qui aura 23 ans le 7 août, avait terminé 50e du Tour de France pour sa première participation. Professionnel depuis un an, il s'est classé 9e du dernier Tirreno-Adriatico. Il est le frère jumeau de Simon Yates (Orica également), 14e samedi après-midi.

Les Français Julian Alaphilippe (Etixx) et Warren Barguil (GIA) ont terminé respectivement 8e et 9e, à 15 secondes. Les Espagnols Daniel Moreno (Katusha) et Joaquim Rodriguez (Katusha), double vainqueur d'étape sur le dernier Tour de France, ont fini aux 4 et 5e places, devant le Néerlandais Bauke Mollema (Trek). L'Espagnol Alberto Contador, grippé, était absent.

ATS