Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La nuit de la St-Sylvestre a été plutôt calme en Suisse, malgré quelques incidents. Des bagarres, déprédations et autres feux d'artifice ont donné du fil à retordre à la police, surtout en Suisse alémanique. Dans de nombreux cas, l'excès d'alcool n'y est pas étranger.

Les Romands ont été apparemment plus sages que les Alémaniques pour fêter la nouvelle année, à en croire les polices cantonales. Aucun incident grave n'a ainsi été signalé en Suisse romande, malgré une affluence considérable dans les stations de montagne.

Dans le canton de Vaud par exemple, la police cantonale comme la police de Lausanne n'ont "rien de particulier" à signaler. "Une nuit très calme", selon la première, "une nuit de week-end tout ce qu'il y a de plus normale", à en croire la seconde.

Aucun acte de violence grave ou accident de circulation avec blessé n'est survenu sur le territoire valaisan lors de la nuit du réveillon, a déclaré le porte-parole de la police cantonale. Tout au plus les agents ont-ils procédé à quelques interpellations pour incivilités, notamment dues à l'alcool, dans des localités comme Verbier.

Durant le grand feu d'artifice de Zurich, la police a été en action sans interruption. Les agents ont surtout dû intervenir pour séparer des personnes qui se battaient.

Bagarres

A Opfikon-Glattbrugg, une bagarre générale a vu s'affronter deux groupes. Un véhicule a été totalement démoli avec une batte de base-ball.

A Bellinzone, un homme a été légèrement blessé en étant agressé par trois individus qui lui ont volé son porte-monnaie et son téléphone portable. Les trois agresseurs ont pu être arrêtés quelques minutes après les faits.

Fusil d'assaut

A Filzbach (GL), un jeune homme de 21 ans, instable psychiquement, a semé la pagaille avec un fusil d'assaut durant la nuit du réveillon. Les forces de l'ordre, équipées pour l'occasion, sont parvenues à le mettre hors d'état de nuire alors qu'il était retranché dans sa chambre. Il est apparu a posteriori que l'arme n'était pas chargée et que l'homme était ivre.

A Liestal, une fusée a mis le feu à un balcon. La nuit a aussi été relativement calme à Berne, où l'hôpital de l'Ile n'a dû traiter que 70 cas aux urgences, dont aucun grave.

ATS